Les journalistes de L’Expansion, qui étaient en grève depuis le 12 mars, ont mis fin à leur mouvement mardi 16 mars à l’issue d’un vote du personnel appelant à la reprise du travail. La suppression du poste de rédacteur en chef technique, qui avait suscité la colère des salariés, est suspendue. De plus, une concertation a été obtenue concernant la réorganisation de la rédaction.
La mobilisation des salariés a donc payé. Temps fort de cette action : les salariés de L’Expansion, rejoints par ceux de L’Express, de L’Etudiant, de L’Entreprise et de Mieux Vivre, ont perturbé la conférence de presse de Rik de Nolf, le PDG de Roularta, venu présenter les résultats du Groupe.

Cette mobilisation était d’autant plus importante que L’Expansion fait en quelque sorte figure de laboratoire pour la direction du groupe belge. Au programme : suppressions de postes, réduction des moyens, surcroît d’activité, mutualisations… Ce qui entraîne du stress et de la démotivation pour les journalistes.

A visiter : le site du SNJ du Groupe Express