Nous publions le droit de réponse que Gérard Kouchner a adressé au SNJ Ile-de-France suite à la publication, le 12 avril dernier, de notre article « Le Groupe CMPMedica dans la tourmente harcèle les représentants du personnel« .

« Suite à la publication sur le site du SNJ d’un communiqué concernant le Groupe CMPMedica France, la Direction Générale du Groupe tient à démentir certains points et à en préciser d’autres.
Le groupe CMPMedica France n’est pas dans la tourmente et aucun plan de restructuration n’est envisagé. Il a en 2009 réalisé le budget prévu en termes de profit et l’année 2010, même s’il est trop tôt pour avoir une vision précise, est correcte globalement.
Le Groupe CMPMedica France n’est pas en vente. La CEGEDIM n’est en aucun cas intéressée à une quelconque reprise.
Certes, si UBM devait un jour vendre ses activités presse, Gérard Kouchner a toujours indiqué qu’il pourrait être amené à réflèchir à une solution de rachat, aux côtés du management.
Enfin, il n’y a bien évidemment aucun cas de harcèlement à l’encontre du personnel de l’entreprise. La direction s’est toujours appliquée à maintenir le dialogue et particulièrement avec ses représentants du personnel et toute sanction qu’elle est amenée à prendre n’est en aucun cas liée au rôle et moyens d’action de ces derniers.
Il n’y a donc matériellement aucun lien de causalité entre les événements signalés par Monsieur Gervais et le fait qu’il ait été sanctionné. »

Gérard Kouchner, PDG de CMPMedica France