index En mai-juin, lors des élections de la délégation unique du personnel (DUP) à Courrier international, l’absence de quorum au premier tour a permis à deux candidats « sans étiquette » de se présenter à côté de l’intersyndicale SNJ-CGT-CFDT. Sur les 8 sièges (4 titulaires, 4 suppléants) à pourvoir, l’intersyndicale en a obtenu 5 (2 titulaires, dont Agnès Gaudu du SNJ, et 3 suppléants) et les « sans étiquette » 2 (titulaires).De plus, Agnès Gaudu est la nouvelle déléguée syndicale SNJ. La nouvelle équipe intersyndicale, très motivée, a du pain sur la planche dans une entreprise traumatisée après le PSE, qui a saigné la rédaction de près de 30 % des journalistes (dont une majorité de pigistes), avec notamment la fermeture du site d’information européenne presseurop.eu (voir en octobre 2013 « Courrier international : non aux licenciements ! »  et le communiqué du SNJ national « Tous unis contre la mise à mort de Courrier international » ).

Soutien du SNJ

Dès le mois de juillet, l’intersyndicale a dénoncé « les projets économiques et éditoriaux de la direction » et ses « méthodes managériales ». Les militants de Courrier ont apprécié le soutien du SNJ rue du Louvre et en particulier des bénévoles de la permanence « Action syndicale ».