Le SNJ vient de signer un accord d’entreprise instaurant une nouvelle complémentaire santé au sein de l’agence de presse AEF. Une centaine de salariés sont concernés. Mise en route : le 1er janvier 2016.

La mutuelle choisie il y a cinq ans par l’entreprise (lire notre article) comptait augmenter fortement ses prélèvements, tout en revoyant à la baisse ses remboursements. Une étude de marché réalisée auprès de plusieurs complémentaires a permis de repérer une offre beaucoup plus intéressante.

Le nouveau contrat de santé du groupe AEF s’aligne sur la réglementation, qui limite désormais la prise en charge de certains frais. Par exemple, le remboursement des montures de lunette sera plafonné à 150 euros, au lieu de 253 euros aujourd’hui.

Mais sur tout le reste, le contrat maintient un niveau de garantie équivalent au contrat précédent. Il s’enrichit même de nouvelles prestations comme la prise en charge de séance d’ostéopathie, de chiropractie et d’acupuncture à hauteur de 50 € par séance, dans la limite de trois séances par an et par bénéficiaire.

Contrairement à ce que l’on pouvait craindre à l’ouverture de la négociation, les cotisations restent stables : les salariés vivant en couple ou ayant des enfants paieront une cinquantaine d’euros pour couvrir leur famille, tandis que les salariés « isolés » paieront une vingtaine d’euros. Le SNJ salue la décision de l’entreprise de prendre en charge 65 % de la cotisation, reconduisant ainsi une disposition de l’accord négocié en 2010.

Pour mémoire, les employeurs du secteur privé doivent souscrire une couverture complémentaire santé pour leurs salariés, à partir du 1er janvier 2016. Leur participation est au moins égale à 50 % de la cotisation.

Le SNJ est le premier syndicat de l’agence de presse AEF avec 80 % des voix aux dernières élections professionnelles. La CFDT n’a plus de délégué syndical.

La section SNJ d’AEF