images5Wolters Kluwer France (WKF) a annoncé ce jeudi 14 janvier la vente, pour un euro symbolique, de ses activités presse (Entreprise & Carrières, L’Officiel des Transporteurs, ASH…) au groupe ATC, via sa filiale Info6tem.Ce groupe de presse et d’informatique, dont le siège est à Metz, avec des agences dans plusieurs capitales régionales et à Paris, publie essentiellement des magazines et leurs pendants numériques dans les domaines de la presse agricole et, depuis peu, sociale (offres d’emploi).

La vente devrait être effective fin avril. Les titres de presse Liaisons Sociales Quotidien, Fil AFP Liaisons Sociales, Protection Sociale Informations, Liaisons Sociales Europe, Semaine Sociale Lamy, Bulletin des Transports et de la Logistique, rattachés à une autre division de WKF, ne sont pas concernés par cette cession.

Les salariés présents au siège de WKF à Saint-Ouen déménageraient dans de nouveaux locaux dont l’implantation « à Paris ou en région parisienne » reste à définir. Quelques mois de sursis supplémentaires après la cession pourraient être accordés pour demeurer sur le site de Saint-Ouen. Les journalistes pigistes réguliers seraient transférés également.

François Grandidier, le repreneur, viendra faire part de ses projets au comité d’entreprise qui sera réuni pour une 1ère information-consultation le 28 janvier prochain.
Dans l’organigramme envisagé, Yasmine Jourdan, actuelle directrice de la BU Presse, deviendrait directrice générale dans la nouvelle entité, filiale d’ATC.

ATC a déjà repris les titres de Liaisons agricoles à la fin du siècle dernier.

Les contrats de travail des salariés seront transférés. Les accords collectifs, qui seront probablement revisités, s’appliqueront encore pendant 12 mois après leur dénonciation et ensuite trois mois de préavis après la dénonciation. Temps de travail, protection complémentaire santé et prévoyance, accords seniors, accords pigistes et tant d’autres sont potentiellement concernés.

D’ici là, les élus du personnel, dont les représentants SNJ, devront traiter les affaires encore en suspens, notamment le reversement aux journalistes des droits de photocopie (négociation CFC), obtenir le versement prévu par l’accord Hadopi des droits d’auteur aux journalistes ayant quitté l’entreprise depuis 2010 et quelques autres modalités mal appliquées des accords conclu avec la direction de WKF.

Pour mémoire, la cour d’appel de Versailles rendra son délibéré sur l’action traduite en justice par la CGT, la CFDT, la CNT et le SNJ contre l’emprunt et la privation des droits à participation le 26 janvier prochain.

La section SNJ de WKF