logo-mondadoriLes réorganisations se suivent et se ressemblent. Début octobre 2016, la direction a présenté aux représentants du personnel deux projets impliquant les rédactions des mensuels « grand public » du pôle Femme : le regroupement géographique par métiers des journalistes des rédactions de Top Santé, Vital, Vital Food, Modes & Travaux, l’Ami des jardins et Pleine Vie, ainsi que la création d’une « content factory », c’est-à-dire une usine à contenus chargée de fournir à ces rédactions, en plus de celles du pôle « Infotainment » (lire SNJ Info n° 137), des sujets pour leurs rubriques dites « mineures » (papier et web).

Bien sûr en l’absence de toute concertation ni même consultation des équipes concernées. Mi-octobre, les journalistes ont adressé à la direction une motion de défiance signée par la quasi-totalité. La réponse de la direction à leur motion, toute de langue de bois, a oscillé entre « pas d’inquiétude à avoir » et « circulez y a rien à voir ».Le CHSCT a quant à lui mandaté un expert pour analyser les impacts de ces projets.

La section SNJ  de Mondadori