IMG_7444Les salariés et journalistes des Actualités sociales hebdomadaires,
éditées par le groupe Info6TM, se sont mis en grève mardi 2 janvier,
« pour recouvrer les moyens de travailler« , précise le communiqué de presse des organisations syndicales, dont le SNJ. « Le nombre de salariés de la rédaction a diminué de moitié en quelques mois (de 23 à 12, dont une journaliste sur le départ) et les demandes de remplacement des départs restent sans réponse, sinon sans réponses satisfaisantes. Après une première menace de grève, en septembre, puis l’adoption à l’unanimité d’une motion de défiance le 12 décembre, les journalistes (10 sur 11) des ASH, ont décidé (le) mardi 2 janvier de se mettre en grève illimitée face au silence de la direction.
Ils demandent que des embauches aient lieu pour que les effectifs de la rédaction soient maintenus au minimum à :
– 5 postes à temps plein au service juridique
– 4 postes à temps plein au service « terrain »
– 1,5 poste au service web
– 2 postes au service magazine. »

Ils demandent, en complément, « de pouvoir faire appel sans obstacle à de nouveaux journalistes pigistes qui seront salariés de la société ASH publications. Ils demandent que les moyens matériels et techniques nécessaires au bon fonctionnement du magazine leur soient assurés. Ils demandent à avoir un interlocuteur des ressources humaines permanent dans les locaux de la tour Montparnasse, en remplacement du récent départ de la salariée chargée de cette fonction.

Ils demandent enfin à être reçus au plus vite par la direction générale afin d’obtenir les réponses à leurs revendications. François Grandidier a annoncé sa venue le 4 janvier. » A l’heure où l’on publie, constatant leurs revendications toujours insatisfaites, les journalistes des ASH poursuivent leur mouvement. Une pétition de soutien vient d’être lancée : signez-la !

Vous pouvez suivre le mouvement sur leur compte twitter @salaries_magASH