Buzzfeed-logoÀ l’issue d’une assemblée générale, l’ensemble des salariés de BuzzFeed France a voté à l’unanimité une grève reconductible prenant effet lundi 25 juin 2018, annoncent les représentants SNJ à Buzzfeed. Une audience de référé s’est tenue au tribunal de grande instance de Paris afin de statuer sur la demande de suspension du projet de cessation d’activité de BuzzFeed France et du projet de licenciement collectif de l’ensemble du personnel, introduite par la représentante du personnel au nom de l’ensemble des salariés.
Fermeture définitive
Les salariés dénoncent la brutalité de ces licenciements, que rien ne justifie. « Le 7 juin 2018, Scott Lamb, vice-président de BuzzFeed, a annoncé à la plus grande surprise des salariés de BuzzFeed France un «projet de transformation», rappelle le communiqué. Le 12 juin, les salariés ont officiellement appris la nature de ce projet : fermer définitivement le site français et procéder au licenciement de l’ensemble des salariés en moins d’un mois. Depuis la réunion avec Scott Lamb, aucun autre responsable américain n’a accepté de rencontrer les salariés.
L’argument principal donné par la direction pour justifier sa décision brutale de fermeture consiste à soutenir que BuzzFeed France ne dégagerait pas assez de recettes publicitaires. Ce n’est que le résultat de l’incompétence de la direction américaine, qui n’a pas mis en place de régie publicitaire malgré les demandes répétées des salariés français. La France n’est pas les États-Unis, et on ne ferme pas un média d’un claquement de doigt.
Les salariés demandent à la direction :
–    Le droit d’être informés loyalement des véritables motifs à l’origine du projet de fermeture, dans le cadre d’une consultation réalisée directement par les dirigeants de BuzzFeed ;
–    Des mesures d’accompagnement dignes ;
–    L’indemnisation du préjudice résultant de la perte précipitée de leur emploi. »